2021

Projets écoles au Bénin

École enfants sourds à Sé Bénin

A mon arrivée il y avait une 50aine d’enfants et 3 apprentis. Pendant mon séjour nous avons accueilli 2 nouvelles FIFAMé et Delphine qui sont arrivées démunies de tout.

Nous avons financé le kit de départ comprenant ; chaussures, seau, bassines, bols, couverts, couverture, uniforme, tenue, savons, lessive, brosse à dents, dentifrice, cahiers d’activité.

De plus les 2 familles étant extrêmement démunies j’ai offert 2 sacs de riz ce qui représente beaucoup car ils n’ont même pas les moyens de s’en acheter.

J’ai apporté des vêtements , maillots de rugby. Tout a été distribué aux enfants et nous sommes allés distribuer à la maternité de Sé les affaires pour bébés. La sage femme était ravie car les femmes qui accouchent n’ont rien !

J’ai aussi apporté des DVD qui ont enchanté les enfants,  le livre de la jungle, 3 harry potter, kirikou, yakari ! gros succès…

Depuis mon dernier séjour le centre s’est développé. Pour continuer à avoir l’agrément du ministère de la santé il fallait clotûrer tout le terrain ce que les fondateurs ont fait. Ils ont aussi construit un dortoir pour les filles, un poulailler et un abri pour les chèvres.

Nous avions financé poules et chèvres en novembre. Ces bâtiments sont disposés trop près des enfants et pour question d’hygiène il faudrait un enclos pour éviter d’avoir poules et chèvres au milieu des enfants ou dans la cuisine !

De plus un apatham a été construit pour les ateliers de couture et coiffure.

Apprentissage

Nous finançons toujours 3 apprentis qui semblent sérieux et continuent leur 2ème année. Nous sommes allés visiter :

  • Giskar en menuiserie à Lokossa
  • Fleurette en coiffure dame à Lokossa
  • Michaël en coiffure Homme à Sé

2 autres apprentis Yannick et Anissa sont logés sur le centre et sont soutenus par l’association Carima

 Projets réalisés pendant le séjour

  • Un mur de séparation entre la cuisine et les sanitaires garçons a été réalisé. La demande avait été faîte lors d’un contrôle.
  • Un congélateur a été acheté
  • Une citerne avec motopompe a été construite
  • 1 lit superposé et 2 matelas ont été achetés
  • le repas de fête a été financé
  • des dons aux personnels ont été faits
  • des uniformes ont été commandés
  • les 2 fillettes ont été équipées
  • une aide alimentaire a été accordée
  • des frais divers, transport etc…

 Alimentation

Le personnel a reçu une formation et les repas sont un peu plus équilibrés. Augustin note qu’il y a moins de malades et plus de concentration en cours

Divers

  • Par ailleurs, le terrain est grand il faut étudier la possibilité de maraîchage mais se pose le problème de l’eau.  Ils doivent donc faire venir des spécialistes de l’eau pour savoir si un nouveau forage est possible. Mais ça coûte cher. 
  • Augustin continue toujours de cultiver des plantes pour compléter l’alimentation
  • Le moulin tourne à plein régime et permet de dégager des bénéfices en fin de mois.

 Ateliers d’expression corporelle

 Ewa, l’ami beninois musicien a animé des ateliers avec les enfants, c’était vraiment super. Augustin va essayer de recommencer car les enfants sont très réceptifs.

 Bilan

 Le centre tourne bien, l’équipe est toujours présente et motivée, les enfants sont heureux, participent aux tâches ménagères. Le bémol concerne l’alimentation, la grande angoisse d’Augustin mais il y a eu beaucoup d’améliorations dans les conditions de vie des enfants.

  • Il manque de nombreux lits et matelas
  • Il faudrait renouveler les moustiquaires plus souvent
  • Il faudrait une cagnotte pour les frais de santé
  • Peindre les dortoirs
  • Etudier sérieusement le problème de l’eau

 Parrainage

  • Augustin souhaiterait un parrainage des enfants les plus démunis, soit 31 enfants.

Une aide mensuelle de 20 à 25 euros permettrait d’aider pour l’alimentation, le kit hygiène savon lessive brosse à dent dentifrice, chaussures, uniforme et fournitures scolaires

Projet École de Sissekpa à Adjohoun

Cette école n’est pas trop grande (environ 180 enfants), en milieu rural avec beaucoup d’enfants en situation de grande précarité. Nous sommes déjà intervenus 2 fois.

Victorin le directeur a souhaité une aide pour construire un apatham en dur pour remplacer la cuisine existante bouffée par les termites et dont le toit en paille doit être changé régulièrement.

C’est ce qui a été fait et l’inauguration a eu lieu.

L’histoire de Dossi

Cette jeune fille a eu son diplôme agricole. Elle a reçu de son tuteur un terrain d’un ha. Nous avons financé le matériel nécessaire au démarrage de son activité :

  • Coupe Coupe
  • Houe
  • Décamètre
  • Arrosoirs
  • Seaux
  • Pulvérisateur
  • Râteaux
  • Semences
  • Engrais organique
  • Brouette

Visites d’orphelinats

J’ai pris contact avec 3 orphelinats :

  • l’orphelinat MEROB 

Par l’intermédiaire de Diane, contact eu par l’amie de Claire chez Delmas j’ai rencontré Alexis Darboux président d’une fondation qui aide sur le terrain. Cette aide a une arrière pensée politique mais le contact est Bon. Sa secrétaire Bernice Soukpo, hyper efficace, nous a emmenés voir l’orphelinat MEROB près de Cotonou. Comme partout ils ont besoin d’aide alimentaire, pour les frais scolaires, apprentissage et uniformes. 

A un autre niveau ils ont un terrain ou ils souhaitent se délocaliser mais ce projet est trop important pour nous

  • Orphelinat la maison de la joie

Nous avons été reçus par Pierre Assouto le coordonateur de tous les orphelinats du mono et par Parfait Adjonsi le directeur ancien orphelin du centre ;

Les besoins sont nombreux. Il y a 55 enfants. Les sanitaires sont lamentables, il faut aller chercher l’eau à 500mètres, le terrain de 1ha500 n’est pas clôturé, il n’y a pas la différenciation entre sanitaires filles et sanitaires garçons. Il faudrait un dortoir pour les filles, un parrainage de 25 euros par mois

Ils ont aussi besoin d’aide alimentaire et pour les frais de scolarité. L’endroit m ‘a plu et les directeurs aussi. Augustin les connaît ce qui rassure. 

Depuis mon retour j’ai reçu un descriptif de l’orphelinat et un état des besoins prioritaires. Ils sont donc réactifs.

  • Orphelinat la Providence à lokossa

Cet orphelinat a visiblement eu plus de partenaires. Les bâtiments sont en bon état. La créatrice Marie Claude nous raconte son parcours incroyable. Elle est très émouvante mais  son assistante est très désagréable. Cet orphelinat ne sera pas retenu.

Il y a donc 2 orphelinats à qui nous pouvons fournir une aide ponctuelle

 

Voir plus de projets

Boutique - Grain de Sable

Notre boutique

Découvrez nos produits

Faire un Don - Grain de Sable

Faire un don

Soutenez nos actions

Devenir bénévole - Association humanitaire Grain de Sable

Devenir bénévole

Rejoindre l'équipe

Nos actions - Association humanitaire Grain de Sable

Nos actions

Découvrir nos actions

Mon Panier
Votre panier est vide

Il semblerait que vous n'ayez encore rien sélectionné.